Tous les Podcasts

PRÉSERVATION DU LITTORAL - Elsa Henry, cheffe de projet hydraulicienne

Elsa Henry, 33 ans, est ingénieure cheffe de projet hydraulicienne chez Antea Group. Diplômée de l'École Nationale Supérieure de l'Énergie, l'Eau et l'Environnement à Grenoble, elle travaille sur toutes les problématiques liées à l'eau de surface. Depuis janvier, elle est chargée, avec son équipe, de préserver le littoral de 9 communes de la Manche, via un Plan de Prévention des Risques Littoraux. Pourquoi elle aime son métier ? "J'aime bien l'aspect naturel : tout ce qui est cours d'eau, inondations, pluie... allié à des calculs plus scientifiques ou de la gestion du territoire. Ça allie la science à quelque chose de naturel. C'est un bon combo. [...] Et on apprend en travaillant."

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE – Gabriel Bouahom, chargé d’opérations

Gabriel Bouahom, 27 ans, est ingénieur chargé d'opérations chez setec organisation, filiale du groupe setec. Diplômé de l'École Centrale de Lyon, il travaille sur un projet de rénovation énergétique de logements sociaux. Un projet capital, alors qu'en France 7 millions de logements sont encore mal isolés.
"En travaillant sur ce projet, on est particulièrement impliqué dans un secteur qui a un enjeu fort pour les problématiques climatiques. C'est quelque chose que je voulais ressentir dans mon métier. Je voulais contribuer à des projets qui, pour moi, vont dans le bon sens, sont vertueux sur un plan environnemental et sur la transition énergétique."
Plus d'informations sur : www.avenir-ingenierie.fr
Collection de podcasts financée et pilotée par Atlas selon des axes de coopération définis dans la convention signée avec le Ministère de l'Éducation Nationale et de la Jeunesse et le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation avec le concours des fonds collectés au titre de la taxe d'apprentissage.

AÉRONAUTIQUE & SCIENCE-FICTION – Christian Forestier, directeur général d’Apsys

Christian Forestier, 60 ans, est directeur général d’Apsys, filiale du groupe aéronautique Airbus. Diplômé d’un doctorat en robotique, il travaille avec ses équipes sur de nombreux projets d’innovation, dont l’avion décarboné, challenge technologique prévu pour 2035.
« Il faut que l’aérien fasse aussi sa révolution et devienne un secteur proche de 0 émission. Ce sont des projets qui sont pour nos équipes extrêmement intéressants parce qu’on reprend l’ensemble des études de fiabilisation et de sécurisation de l’avion depuis quasiment la feuille blanche. Ces avions seront propulsés non plus par du kérosène mais par de l’hydrogène […] C’est un projet qui va nécessiter des technologies complètement innovantes, à la fois vis-à-vis des systèmes propulsifs, du stockage de l’hydrogène dans l’avion, de la géométrie de l’avion lui-même, des matériaux qui vont être utilisés… »

SANTÉ – Xavier Lannuzel accompagne les politiques de santé publique à l’international

Xavier Lannuzel, 42 ans, a une formation de pharmacien et est diplômé de l’ESSEC. Aujourd’hui, il est directeur du CREDES, filiale du groupe GINGER, spécialisée dans le conseil en santé publique à l’international. Il travaille notamment sur le projet Promekin, réalisé avec Médecins du Monde, qui consiste à accompagne deux maternités dans la banlieue de Kinshasa en République démocratique du Congo pour réhabiliter les infrastructures et faire de la sensibilisation auprès des populations. “On fait un métier vraiment passionnant et tellement complexe et complet qu’on ne se pose pas la question de savoir si on va s’ennuyer. Aujourd’hui, je travaille dans un métier qui a du sens car aujourd’hui ce qu’on vise, c’est améliorer l’état de santé des populations.”

EADERSHIP AU FÉMININ – Camille-Léa Passerin agit pour un leadership plus inclusif

Camille-Léa Passerin est Directrice Conseil & Stratégie au sein de Suez Consulting. A seulement 35 ans, elle siège au comité de direction et est à la tête d'une équipe de 50 personnes. Elle dirige les activités de conseil dans les stratégies énergie et climat qui visent notamment à accompagner clients publics et privés dans leurs stratégies bas carbone. "J'aime beaucoup ce leadership non directif, qui semble beaucoup plus inclusif [...] J'ai eu la chance d'avoir au moins deux managers femmes dans mon parcours qui m'ont beaucoup inspirée et beaucoup accompagnée. [...] Ma responsabilité, du coup, c'est de garder la porte bien ouverte et d'aller aspirer d'autres jeunes femmes pour atteindre les objectifs d'avoir beaucoup plus de parité aux fonctions à responsabilité." PODCAST - Camille-Léa Passerin agit pour un leadership plus inclusif

CLIMAT – Valentin Trollé travaille à améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments

Valentin Trollé est directeur général de l’agence CHABANNE. Avec ses équipes, il travaille à améliorer la performance énergétique et environnementale des projets et notamment des bâtiments. Une expertise particulièrement d’actualité, alors que le projet de loi Climat et Résilience arrive en examen à l'Assemblée. « La démarche qui a été menée lors de la Convention Citoyenne pour le Climat me rend hyper optimiste. Un échantillon de gens représentatifs du pays se sont posé des questions hyper compliquées. Ça a fini de confirmer le fait que l’environnement est l’affaire de tous. On est tous capable de comprendre, on est tous capable de participer, et à quelque niveau que ce soit. »

SANTÉ – Vincent Dalbies, consultant senior dans le secteur des sciences de la vie

Vincent Dalbies, 41 ans et père de trois enfants, est ingénieur en industrie pharmaceutique à Assystem. Si ses missions sont très variées, depuis la crise sanitaire il travaille en priorité sur le développement de vaccins pour lutter contre la Covid-19. "Quand on travaille sur le secteur de la santé et du vaccin dans cette période-là, c'est à la fois stimulant, responsabilisant, grisant. Ce métier me permet de découvrir en permanence de nouveaux sujets de travail, de nouvelles problématiques. [...] Il alimente ma curiosité au quotidien, à la fois sur une composante technique, mais également sur une composante humaine très forte me bouge au quotidien."

INGÉNIERIE ENGAGÉE – Baptiste Jagoury et Thomas Gestel dépolluent les océans avec un robot-tortue traqueur de déchets

Baptiste Jagoury et Thomas Gestel sont étudiants en 5e année à l'ESTACA, école d'ingénieurs spécialisée dans les transports. Il y a deux ans, Baptiste Jagoury décide de s'engager pour lutter contre la pollution des océans. Il fédère toute une équipe et conçoit GREEN TURTLE, un robot-tortue ramasseur de déchets dans les ports. Ce projet a reçu le Prix de l'Ingénierie du Futur, catégorie Talents en novembre 2020. "Chaque année, il y a 8 millions de tonnes de déchets qui terminent dans les océans. A ce rythme-là si on ne change rien, en 2050 il y aura plus de plastique que de poissons dans les mers du globe. Quand on a ce chiffre sous les yeux, on se sent obligé de faire quelque chose. En tant qu'ingénieur, cela rime avec une solution technique. Une solution technique qui va aller ramasser les déchets dans les océans."

INVITÉE SPÉCIALE – Chiara Corazza est Directrice Générale du Women’s Forum for the Economy & Society

Née à Parme en Italie, elle est italo-britannique, parle 5 langues et vit en France depuis 36 ans en France. Elle se définit comme une « citoyenne du monde ». Elle a commencé sa carrière comme journaliste en Italie, puis est venue en France où elle a été pendant 17 ans conseillère pour les Affaires Internationales du président de la région Ile-de-France. Elle a ensuite fait la promotion de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2008. Puis, elle a pris les rênes de l’association « Paris Ile de France capitale économique », avant, il y a 3 ans de prendre la tête du Women’s forum. " Se priver d’ingénieures est un manque à gagner énorme en termes d'innovation, de créativité, de croissance et d’attractivité. De tout ! Si on veut que les femmes aient toute leur place dans le monde, et apportent toute leur valeur ajoutée, le problème numéro un est qu’il faut qu’elles aient les mêmes compétences, les mêmes opportunités, les mêmes atouts que les hommes pour être là où elles veulent. Il ne s'agit pas uniquement de faire la promotion des femmes en tant que tel - ce qui est déjà réparer une injustice - ; mais aussi de voir comment elles peuvent contribuer en termes économique, social, de compétences, de talents. Il ne faut pas laisser la moitié de la planète à côté ! "

DÉVELOPPEMENT DURABLE – Mylène Princet-Heyd déploie la stratégie environnementale de son entreprise

Mylène Princet-Heyd, 36 ans, est responsable du système de management intégré pour la région Nord-Est à Ingérop. Elle fait partie d'ID'Lab, un groupe de travail chargé de répondre au déploiement concret de l'engagement environnemental de l'entreprise d'ingénierie. "A l'heure actuelle, on ne peut plus faire l'économie de l'environnement dans les projets et dans notre façon d'être. Pour cela, il faut convaincre que l'environnement, l'écologie, c'est incontournable."

ENVIRONNEMENT – Julie Savignac, ingénieure, lutte contre les micropolluants

Julie Savignac, 37 ans, est ingénieure projets au sein de la direction Recherche & Innovations d’Antea Group, une société d'ingénierie environnementale. Son travail : réduire les micropolluants présents dans la plupart des cours d'eau.
"C'est vraiment hyper enrichissant de se dire qu’on est une toute petite brique dans le domaine de l'environnement et de la santé publique. Et même si notre participation est minime, ça permet de participer à la construction de cet édifice-là."

INTERNATIONAL – Maxime Vioulac, chef de projet automobile en Russie

Maxime Vioulac, 33 ans, est chef de projet industriel dans le secteur automobile. Il travaille chez SEGULA Technologies en Russie. "Les enjeux environnementaux vont chambouler l'industrie automobile, ce qui est pour un ingénieur assez intéressant ; puisque cela veut dire des nouveaux challenges et des nouvelles possibilités de développer des concepts différents."

SPORT & PERFORMANCE – Mounir Akbache, ingénieur manager et athlète de très haut niveau

Mounir Akbache, 34 ans, est ingénieur chef du service Routes Essais et Matériaux à Ginger CEBTP et sportif de très haut niveau.
"Je suis un peu un chef d'orchestre. Mon rôle, c'est de faire en sorte que la machine tourne. J'adore l'aéronautique, j'adore les avions. Il y a des contraintes d'exploitation et des règles de sécurité qui sont très rigides. C'est stressant mais c'est ce qui fait que ça a son charme. Je recherche l'adrénaline, oui."

SANTÉ & INNOVATION – Antoine Mondillon, ingénieur électronique redonne de la mobilité aux patients tétraplégiques

Antoine Mondillon, 23 ans est ingénieur électronique à Expleo. Dans le cadre d'une mission pour Clinatec, il travaille à redonner de la mobilité à des patients tétraplégiques.
"Je travaille sur un très beau projet, très humain, très concret. Le but du projet est de redonner de la mobilité à des patients tétraplégiques. Ça fonctionne grâce à des implants qui vont capter l'activité électrique au niveau du cortex moteur afin de piloter un exosquelette. La 1re fois que l'exosquelette a marché, c'était un peu comme le premier pas sur la lune d'Armstrong."

COVID-19 – Tom Lerouge, directeur de l’Innovation et du développement invente un système d’aide à la respiration à construire chez soi

Tom Lerouge est directeur de l’Innovation et du développement du groupe Edeis. Dans la lutte contre la propagation du Covid-19, Tom et d'autres ingénieurs de son équipe souhaitent créer un système d'aide à la respiration utilisable tout de suite et par tout le monde. L'objectif : prendre en charge les malades à un stade intermédiaire et désengorger les hôpitaux.
"Aujourd'hui, les entreprises se doivent d'être solidaires et mobilisées. Dans les grandes difficultés, il y a toujours des belles choses qui ressortent. Aider son prochain est l'une des choses les plus importantes qui existent. Quand le projet a commencé a naître, j'ai voulu m'y consacrer à 100% et je me suis promis qu'il fallait que ça sorte et rapidement."

COVID-19 – Bastien Ringès, ingénieur engagé imprime en 3D des visières solidaires

Bastien Ringès est ingénieur en énergétique et fluides dans le domaine du bâtiment pour le groupe d'ingénierie EKIUM. Dans la lutte contre la propagation du Covid-19, Bastien souhaite se rendre utile. Il lance l'antenne "Visières solidaires" dans la région de Marseille. L'objectif : imprimer en 3D des visières de protection et les fournir aux personnels soignants mais aussi à toutes les professions qui en ont besoin.
"Je me suis demandé depuis le début du confinement comment je pouvais être le plus utile possible. Je me suis rarement senti aussi utile et à ma place dans ma vie. C'est vraiment quelque chose dont je suis fier."

FÉMINISATION – Salomé Senckeisen, ingénieure DET

Salomé Senckeisen, 30 ans, est ingénieure DET chez Arcadis, une entreprise d'ingénierie
Son message pour les jeunes filles : "Osez, au départ ! Osez vous engager dans des filières qui sont masculines. Et ensuite, persévérez. Moi, aujourd'hui je suis épanouie et je ne rêverai de faire aucun autre métier."

CLIMAT – France Bakkar, responsable d’activité climat

France Bakkar entre en 2015 chez Egis, groupe français de conseil et d'ingénierie. Urbaniste de formation, elle y travaille comme responsable d'activité climat. !
L'une de ses plus grandes fiertés : avoir mené l'étude Paris change d'ère.
"L'idée c'était de montrer que Paris neutre en carbone en 2050, cela pouvait être possible. Mais que pour cela, il fallait se lancer tout de suite, de manière assez radicale et embarquer tout le monde !"

Changement climatique, révolution numérique, villes inclusives…

Face à tous ces enjeux, l’ingénierie conçoit et développe des solutions !
Pour les faire connaître plus largement, Syntec-Ingénierie lance Le sens des idées, une collection de podcasts qui donne la parole aux femmes et aux hommes qui travaillent dans l’ingénierie.
Chaque mois, partez à la rencontre de professionnels qui mettent la technologie au service des grands transitions.
Découvrez leur métier, leur passion et les défis qu’ils relèvent au quotidien.