Projets-phares
Meteofrance

Météo France et l’IGN réunis dans un bâtiment restructuré
 Setec Bâtiment

© Architecture Patrick Mauger
Le chantier visait à faire cohabiter l’imprimerie et de nouvelles activités tertiaires dans un bâtiment remodelé et conçu aux normes THPE.

Les sièges de Météo France et de l’Institut Géographique National ont été regroupés sur un même site, à Saint-Mandé, dans le cadre d’une opération de valorisation du patrimoine de l’État. Dans une première étape, un nouvel immeuble a été construit pour accueillir une partie des équipes. Lors de la deuxième étape a été lancée la restructuration du bâtiment qui abritait l’imprimerie de l’IGN. L’objectif poursuivi était double : permettre à l’imprimerie de continuer à fonctionner tout en aménageant de nouveaux espaces de qualité pour accueillir des activités tertiaires. La maîtrise d’œuvre technique du chantier a été confiée à Setec Bâtiment. Démolition partielle, mise à nu des structures, poteaux et planchers, désamiantage, surélévation pour densifier les volumes (3500 m2 de SHON supplémentaire), création de planchers intermédiaires, les travaux étaient d’autant plus complexes qu’il fallait permettre à l’imprimerie de rester opérationnelle. « Nous n’avons pas eu à intervenir sur les fondations, c’était un atout, mais il a fallu refaire les circulations verticales. Autre difficulté, conduire un diagnostic amiante sur un site partiellement occupé s’avère toujours délicat » relève Jean-Pierre Nony, directeur de projets. Pour contribuer au dialogue avec le bâtiment neuf, construit à proximité, l’architecte, Patrick Mauger, a misé sur un système de patios pour l’ouverture extérieure et la façade a été retravaillée en utilisant le même type de bois, du mélèze. Conçu aux normes THPE (très haute performance énergétique), un système de ventilation naturelle a été privilégié. Il repose sur quatre cheminées thermiques permettant de réguler, en été et mi saison, la température intérieure grâce à la circulation et à l’évacuation de l’air intérieur par convection naturelle. Après un démarrage des travaux en janvier 2012, la livraison est intervenue fin 2014.