Grand Prix National de l’Ingénierie : les équipes d’Ingérop reçoivent le grand prix 2022 pour le projet « Un quartier bas-carbone, village des Athlètes en 2024 »

Grand Prix National de l’Ingénierie : les équipes d’Ingérop reçoivent le grand prix 2022 pour le projet « Un quartier bas-carbone, village des Athlètes en 2024 »

Créé en 2006, le Grand Prix National de l’Ingénierie récompense chaque année des équipes ayant concouru à la conception, soit d’un produit soit d’un projet remarquable dans le domaine de l’industrie ou de la construction. Porté par des équipes de professionnels aux compétences multidisciplinaires, le projet primé pour cette 16e édition a été révélé ce 27 octobre lors de la cérémonie plénière de Meet’ingé.

Créé en 2006, le Grand Prix National de l’Ingénierie récompense chaque année des équipes ayant concouru à la conception, soit d’un produit soit d’un projet remarquable dans le domaine de l’industrie ou de la construction. Le concours a été conçu et réalisé par la fédération professionnelle de l’ingénierie, Syntec-Ingénierie, en partenariat avec l’Inspection Générale de l’Environnement (IGEDD) du ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires; le Conseil Général de l’Économie (CGE) du ministère de l’Économie, des Finances et de la souveraineté industrielle et numérique et en association avec le groupe Le Moniteur. Porté par des équipes de professionnels aux compétences multidisciplinaires, le projet primé pour cette 16e édition a été révélé ce 27 octobre lors de la cérémonie plénière de Meet’ingé.

Situé sur les communes de Saint-Denis, Saint-Ouen-sur-Seine et l’Ile-Saint-Denis, le Village des Athlètes est un projet hors normes à bien des égards. La Société de Livraison des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO), Maître d’Ouvrage, qui a confié la maîtrise d’ouvrage à Ingérop, ambitionne de faire de cette ancienne friche industrielle un quartier démonstrateur de la ville durable à la française. Le projet entend par ailleurs être une référence en matière environnementale et est conçu pour être adapté au climat 2050. À noter, enfin, que le quartier vise l’accessibilité universelle, en allant largement au-delà des exigences réglementaires et en intégrant, dans les aménagements proposés, les besoins des populations déficientes mentales et/ou visuelles. Un chantier titanesque mené tambour battant, pour un modèle de ville durable et agréable pour tous.

Consulter le communiqué de presse.

La cérémonie de remise du prix

Syntec-Ingénierie apporte son soutien aux maîtres d’œuvre

Syntec-Ingénierie apporte son soutien aux maîtres d’œuvre

Entré en vigueur le 1er avril 2019, l’article R2432-3 du Code de la commande publique a acté que « lorsque la mission confiée au maître d’œuvre comporte l’assistance au maître d’ouvrage pour la passation des marchés publics de travaux, le marché public de maîtrise d’œuvre prévoit l’engagement de son titulaire de respecter le coût prévisionnel des travaux arrêté au plus tard avant le lancement de la procédure de passation des marchés publics de travaux. En cas de dépassement du seuil de tolérance, le maître d’ouvrage peut demander au maître d’œuvre d’adapter ses études, sans rémunération supplémentaire. » Si cette réglementation était destinée à encadrer la qualité des études produites par les maîtres d’œuvre, la situation actuelle de crise des matières premières et d’inflation a des répercussions imprévisibles sur le marché. Syntec Ingénierie invite ainsi les maîtres d’ouvrages à ne pas appliquer ces clauses.

Charte de l’ingénierie pour la mixité : déjà 70 entreprises signataires !

Charte de l’ingénierie pour la mixité : déjà 70 entreprises signataires !

L’ingénierie, dont l’ADN est d’imaginer et de concevoir le monde dans lequel nous vivons, enregistre un taux de féminisation de 31% seulement. A travers leur fédération professionnelle Syntec-Ingénierie, les entreprises d’ingénierie se sont engagées résolument en faveur de la mixité. 70 entreprises représentatives de la diversité de la profession (TPE, grands groupes, en province, à Paris…) ont signé ce jeudi 14 octobre une Charte en faveur de la mixité. Dévoilée à l’occasion du Meet’ingé, l’événement annuel de la profession, la charte se structure autour de 3 enjeux majeurs :

  1. attirer les femmes vers l’ingénierie ;
  2. garder les talents féminins ;
  3. permettre aux femmes d’évoluer vers des postes de direction.

Pour parvenir à féminiser l’ingénierie de façon durable, chaque entreprises signataire s’engage à mener au cours de l’année à venir au moins une action pour chacun des 4 engagements suivants :

  1. Se mobiliser pour faire évoluer l’image de l’ingénierie auprès des jeunes, en particulier des jeunes filles.
  2. Veiller à une égalité de traitement entre les femmes et les hommes tout au long de leur carrière.
  3. Favoriser un équilibre vie personnelle et vie professionnelle pour tous.
  4. Encourager l’accès aux postes de direction pour les femmes, en développant la mobilité ascendante.

Proposer des stages de découverte pour les jeunes filles de 3e, fixer des objectifs qualitatifs de mixité dans les objectifs annuels des managers (recrutement, parcours professionnel, progression salariale, …), mettre en place des campagnes de sensibilisation pour informer les pères de leur droit à prendre un congé paternité, mettre en place des programmes de mentorat ou encore promouvoir les femmes au poste d’administrateur au sein des Conseils d’Administration des entreprises n’entrant pas dans le cadre prévu par la loi Copé-Zimmermann… sont autant d’actions proposées dans le cadre de la charte.

L’intégralité du texte de la charte ainsi que les premières entreprises signataires sont à retrouver sur la page dédiée.

Bravo aux premières entreprises signataires !

Et pour celles qui souhaitent s’engager dans l’action, remplissez le formulaire en ligne.

 

Plus d’informations : Anne Zimmermann / a.zimmermann@syntec-ingenierie.fr

 

Syntec-Ingénierie publie son rapport d’activité 2020

Syntec-Ingénierie publie son rapport d’activité 2020

Vous souhaitez en savoir plus sur les actions menées par Syntec-Ingénierie pour soutenir ses adhérents et la profession au plus fort de la crise Covid-19 ? Consultez le rapport d’activité annuel 2020.

 

Pierre Verzat, président de Syntec-Ingénierie :

“En mars 2020, la France est frappée par la pandémie mondiale de Covid-19. En quelques jours à peine, le pays se confine et avec lui l’économie tout entière. Sites industriels à l’arrêt, chantiers fermés, appels d’offres et contrats gelés… Malgré la généralisation du télétravail, l’activité économique s’effondre et freine le dynamisme des entreprises d’ingénierie, qui connaissaient alors une période de croissance sur la plupart de ses secteurs. I

Immédiatement, les membres du Conseil d’Administration de Syntec-Ingénierie, les délégués régionaux, les représentants des différentes instances et les permanents se mettent en ordre de bataille pour défendre les intérêts de notre profession, soutenir l’activité de nos adhérents, accélérer la relance et porter notre vision du monde d’après. […]

2021 sera l’année de la relance et du renouveau, j’en suis certain. Nos entreprises sont plus que jamais à pied d’œuvre pour concevoir des jours meilleurs. Elles ont l’intelligence collective nécessaire pour inventer demain.

 

Plan de relance : consultez le guide sur les dispositifs à destination des entreprises industrielles

Plan de relance : consultez le guide sur les dispositifs à destination des entreprises industrielles

Le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance a diffusé le 23 octobre une version ajustée du guide pédagogique sur les dispositifs à destination des entreprises industrielles incluant les nouvelles mesures annoncées dans le cadre du plan de relance.

Ce document comporte des fiches sur les nouvelles mesures qui donnent quelques précisions complémentaires sur le contenu de chacune, les entreprises éligibles, le calendrier et les contacts.

Il est consultable à ce lien. 

Plus d’informations sur le site du Ministère.

Anne Zimmermann/a.zimmermann@syntec-ingenierie.fr