Baromètre économique : l’ingénierie continue de croître malgré un sous-effectif structurel

Baromètre économique : l’ingénierie continue de croître malgré un sous-effectif structurel

À l’occasion de ses vœux annuels, Syntec-Ingénierie a présenté les enseignements de son 1er Baromètre économique de l’ingénierie.

A la différence des autres secteurs des services, l’ingénierie maintient une croissance positive et continue à créer massivement des emplois ! Dans le détail, le chiffre d’affaires de la profession augmente de 3 à 4% par an depuis 2015 et les entreprises prévoient d’embaucher 50 à 60 000 collaborateurs chaque année jusqu’à 2021, dont 27 000 créations nettes d’emplois au total.

Une dynamique extrêmement positive, qui pourrait néanmoins être freinée par le sous-effectif structurel du secteur, évalué par EY entre 2 à 4%. Un déficit qui impacte les marges des entreprises d’ingénierie entre 500 millions et 1 milliard d’euros par an.

Syntec-Ingénierie et son président Pierre Verzat alertent la profession, les organismes de formation et les pouvoirs publics sur la nécessité de revoir de toute urgence l’offre de formation et de sensibiliser de nouveaux publics aux métiers de l’ingénierie ; sous peine d’entraver le développement et l’attractivité de nos territoires.

Le Baromètre reprend entre autres les résultats d’une étude réalisée par le cabinet EY pour le compte de l’OPIIEC (Observatoire Paritaire des Métiers du Numérique, de l’Ingénierie, des Études et du Conseil et des métiers de l’événement) de juin à décembre 2018.

Consulter le communiqué de presse

Consulter l’étude

Plus d’informations : Lauriane Chalard / Anne-Isabelle Perrin